Le camp d’été Alao Saya à distance

Du 6 au 13 août 2021, nous étions 25 réunis à l’École de vie consciente, et 64 officiellement connectés à distance, pour ce camp d’été du cours Alao Saya.

Le but de cette réunion d’âmes : se pratiquer à répandre les semences du Nouveau Monde en misant sur la force imparable que les êtres humains dégagent lorsqu’ils sont réunis dans un même but.

Sur place, à l’École de vie consciente

La consigne avait  été donnée de rester le plus possible en contact avec son silence intérieur – comme les enfants l’avaient été durant le camp d’été de juillet.

Les adultes ont brillamment relevé le défi : alors que les informations concernant la situation planétaire étaient très présentes dans les communications de la Source du matin, la semaine s’est déroulée dans une atmosphère de conscience, de grâce et de légèreté.

Nous avons même réussi à faire un tournoi de ping pong sans compétition, auquel tout le monde a participé et où chacun était gagnant… nos Olympiques de la conscience, en quelque sorte.

Et à distance ?

Voici quelques témoignages de celles et ceux qui ont fait l’expérience de vivre leur propre stage à distance :

Oui, il est clair que j’ai ressenti l’énergie du groupe. Je me suis senti porté, j’étais serein et très souvent en « lien » avec vous tous, via la construction chromatique (que je sentais très active). J’étais bien. En paix intérieure. Sans envie de prendre des nouvelles de l’extérieur. J’ai eu peu faim et pas de souci de gourmandise. J’ai pu me passer de dessert (chocolat, sucre…) facilement. J’étais porté par le groupe.

Ce que j’ai ressenti de particulier, malheureusement, je n’ai pas pris soin de tout noter. Ce qui est clair, c’est que je devais garder ma position face à la société, quoi qu’il arrive. Quitte à perdre mon travail et tout ce qui pourrait s’en suivre avec les enfants, je serai aidé, je n’ai pas à m’en inquiéter (même si ce n’est pas toujours facile à certain moments, pris par des peurs via mon imagination, moments dans lesquels j’ai bien du mal à respirer). Je suis toujours assez tranquille, et je sais que rien  ne nous arrivera de pénible. J’ai confiance en l’unité, en la vie.

Et je suis heureux d’être de plus en plus présent en mon cœur.
OJJA
Fabrice


Lors de mes pauses pour respirer en conscience j’ai senti quelque chose de nouveau : plus de présence dans ma cage thoracique comme si un cristal était en formation à l’intérieur de moi. J’ai aussi reçu de l’énergie qui m’a fait du bien et m’a aidé.

Merci.
Pascale


Merci pour l’infolettre nous apportant le message de la Source et des nouvelles et des photos du camp d’été du chemin de l’éveil, et du camp d’été Alao Saya du 6 au 13 août, auquel j’étais connectée à distance, en unité avec tous, pour répandre les semences du Nouveau Monde… J’ai été portée par l’énergie dégagée par ce travail commun. Je me suis jointe au groupe en conscience plusieurs fois par jour et plus particulièrement en participant à la cellule de Gaiayoga et au Chant des voyelles via Zoom le 9 août…

Ce fut une semaine très riche en actions et pleine d’expériences vécues dans la conscience de l’unité…  j’ai eu le bonheur de saisir toutes les occasions de partager nos outils avec mes petits enfants: marches et  respirations conscientes, salutation au soleil, gratitude pour les repas, communion avec la Nature, sourire intérieur  etc…  Nous avons vraiment apprécié.

Comme pour aller plus loin dans les efforts de conscience, au sortir de cette semaine, il m’a été donné de vivre une autre expérience « décapante », celle d’être touchée par le Corona… Malgré mon épuisement, je suis restée connectée et j’ai continué à pratiquer, à laisser l’Énergie du Soleil pénétrer dans mes cellules… j’ai participé, couchée, à la dernière journée Alao Saya mais j’en ai ressenti les bénéfices…

Je remercie qu’il me soit possible, en ces temps difficiles, d’être en contact avec  le le groupe Alao Saya… Le cœur rempli de gratitude de me sentir me rétablir progressivement, je prends la résolution de combler mes insuffisances dans la pratique, de faire d’avantages d’efforts pour prendre une part active à la construction du Nouveau Monde.

Je vous remercie tous sincèrement.
Sonia


Pendant ce stage et au delà du stage, je me suis connectée à distance avec vous et le cristal du groupe plusieurs fois par jour, sans changer grand chose à mes pratiques. J’ai vécu le quotidien avec une attention accrue sur la respiration consciente et le lien avec vous tous. Et cela m’a aidée : j’ai vécu une semaine plus difficile dans mes relations. Ce qui était un peu sous cloche est ressorti à la lumière et m’a permis de le voir, de le respirer, de l’accompagner, de me rendre compte que j’avais besoin d’être plus vigilante face à mes pensées et ce que je nourrissais dans mon regard sur les autres. Je me suis ensuite sentie plus alignée, déterminée dans mes choix et surtout plus accueillante avec moi-même en acceptant là où j’en suis au niveau de « mon humaine ». Je continue de plus belle mais d’année en année ce qui change c’est mon attente de performance qui tombe, et ma compréhension de ce qu’est l’abandon qui s’affine un peu. J’ai envie de faire tout dans l’alliance, je mesure l’ampleur de mes absences que je suis bien obligée d’accepter…et je me tourne vers la joie des retours et des petites secondes lumineuses dans l’unité.

Merci beaucoup pour tous vos soutiens, votre présence, votre amour à l’oeuvre, et le fait de nous réunir dans la conscience de l’unité.

Laure


J’ai pratiqué chaque jour le chant des voyelles en me reliant avec votre groupe au Québec et avec toutes les personnes pratiquant de chez eux. J’étais détachée de l’heure et de l’espace. C’était beaucoup plus puissant que quand je le pratique seule (même si je me relie toujours à vous ou à d’autres). Ça me portait aussi très longtemps. La connexion ne s’arrêtait pas en journée, quand c’était à votre tour de le pratiquer, j’étais de nouveau bien reliée.

Les vibrations durant la semaine furent plus élevées, plus en continu. Je suis restée le plus possible isolée, j’ai pratiqué davantage la marche en silence ou bien en chantant les chants de la terre en forêt.

J’ai nagé seule dans un étang pour être en relation directe avec l’eau, le soleil, la terre, l’air ; ce fut des moments très vibratoires, le tournis, le vide, puis ce remplissage venant de la Source… l’information reçue en pure conscience.

J’étais plus présente chaque jour. Le plus impressionnant, c’est que la nuit (pour moi en France) j’étais réveillée au moment de votre partage du soir où là je participais et recevais de l’information. J’ai ressenti beaucoup plus de vibrations, de connexion grâce à la puissance du groupe.

Je continue de vivre en me reliant le plus  possible, c’est moins intense que pendant cette semaine, mais plus intense que les semaines précédentes.

Un grand merci de nous permettre de vivre ça, de pouvoir capter plus d’intensité en étant regroupés. L’union fait bien la force… Humains, Etres  de lumière, les mondes, les Univers… jusqu’à la Source

Namasté
Sylvie


J’ai vécu une semaine très spéciale. J’ai écouté l’appel intérieur dès l’inscription en dépassant les différentes peurs (est-ce que ça fonctionne à distance? vais je y arriver? à quoi ça sert?… un mental qui décide ma survie depuis très longtemps! et que j’ai bien du mal à maîtriser).

Je m’inscris, contente de me programmer mon stage. Dès le lendemain, j’ai le choix entre rester seule chez moi en ville prise dans les filets du mental incessant et me programmer ma semaine ou partir prendre l’air à la mer à 2, en couple, avec le livre « Le nouveau monde », sans espace personnel ni possibilités pour la pratique des voyelles !

Peu de temps pour décider. Que choisir ? Je choisis « prendre l’air, me ressourcer près de la nature « , en conscience du stage à distance et confiante. Je me sens accompagnée. C’est très nouveau pour moi ce ressenti,  malgré le choix différent du départ !

Je suis « revenue » plus souvent, des mises en pratique, des prises de conscience « sur le terrain « , afin que le théâtre émotionnel se calme et que la relation de proximité à deux se vive le plus possible en paix!

J’ai eu des ressentis avec comme des schémas que l’on m’a montré afin que je vive mieux toute cette période. J’ai dessiné. En ressentant que ça venait d’une autre dimension. C’était le matin, où je prenais beaucoup de temps au calme, seule, j’écoutais aussi la respiration du jour.

J’ai également pu entendre mon guide et sentir la confiance du contact établi. Nouveau pour moi! J’ai senti aussi l’énergie dans mes mains et pris conscience que je pouvais soigner.

C’est quand le stage était fini que, dès le lendemain, j’ai senti que j’avais été soutenue énergétiquement par le groupe. Et que oui, ça fonctionne à distance! Et que oui, je suis guidée!

Je suis rentrée déterminée et sûre que je pouvais aider l’humanité. Avec la conscience que la lumière est absorbée au rythme de ce que mon corps peut supporter. Je comprends désormais la notion de patience, de confiance, l’ordre divin. J’ai intentionné : je m’abandonne et me mets au service du divin pour me montrer ce que je suis venue vivre et apporter sur cette terre et au monde.

Ma minette est de plus en plus proche de moi et je sens sa protection reliée au divin.

Et depuis ça continue,j’ai aujourd’hui les réponses de mon guide en direct quand je suis dans le silence seule. Je ne sens plus ce sentiment d’abandon, d’impuissance… Je sens la présence de mon guide qui me fait signe de différentes façons. La vie est très différente de cet espace des signes de l’autre dimension. Je reprends goût à la vie.

Merci à vous tous pour tout ça.
Aujourd’hui, je sais et sens que j’ai un rôle ici.
Céline