Un lieu vivant…

Pas besoin d’acheter des plants de fleurs au printemps. Des graines de fleurs, tombées sur le sol (près de la pompe manuelle) ont passé l’hiver là et ont poussé sans notre intervention, sans même qu’on les arrose au début de leur croissance…

CE_1

Récupération de l’eau de pluie pour arroser les jardins et la serre, à l’époque où le puits de surface ne suffisait pas. Plusieurs barils sont placés sur le terrain partout où il est possible de récupérer l’eau des toits.

CE_2

On voit les traces d’un chevreuil sur le patio de l’école.

En face de la porte de la maison. Il ne lui restait qu’à frapper à la porte pour nous demander la permission de manger les feuilles des arbres comme on le voit sur les photos suivantes.

Dans notre livre Le nouveau monde, on retrouve la conversation que nous avions eue avec cette famille et nos Guides, qui avaient servi d’intermédiaires.

 

 

Ils ont bien mangé !

CE_7

 

Lieu de rdv pour le premier repas des journées estivales : l’Énergie du soleil levant:

CE_8

Notre four à pain extérieur, utilisé pour nos pizzas entièrement fabriquées par nous, avec les produits de nos jardins :

CE_9

Les êtres nuages…

CE_10

La toilette panoramique qui nous fournit un excellent compost pour nos jardins de fleurs :

CE_11

Cette année-là, double protection pour les tomates : les supports déjà mentionnés dans le module 8 et un filet autour du jardin pour éviter le vandalisme de la nouvelle famille de chatons…

CE_12

Notre ancienne salle à manger d’été, avant la construction des tables en forme hexagonale qu’on voit sur d’autres photos plus récentes :

CE_13