Le camp d’été Alao Saya 2023 à distance

Alors que nous n’avons jamais été aussi nombreux pour un camp d’été ou un stage (nous étions cinquante !), et que le travail a été intense, l’École de vie consciente a rarement été aussi calme – un calme profond, avec aussi peu de bruits extérieurs que de bruit mental…

Voici quelques témoignages de personnes qui ont participé au stage à distance.


Partage de Monica du Costa Rica

Au cours de cette semaine de stage, nous nous sommes retrouvés tous les matins très tôt pour faire le Chant des voyelles ensemble et nous connecter avec vous qui faisiez le stage. Nous pouvions vraiment sentir l’intensité de votre travail et le fait qu’il était bénéfique pour nous tous.

Pendant nos rencontres pour faire les voyelles, j’ai fait attention à bien articuler et à positionner la bouche pour que le son de chaque voyelle soit correct et bien centré. Un jour, en faisant le Aum, je me suis rendu compte que je ne faisais pas le son correctement, je l’ai corrigé et j’ai pu voir que l’énergie changeait complètement. À ce moment-là, j’ai senti que c’était un acte de respect envers ces vibrations sacrées.


Partage de Manuel Perea Blanco d’Espagne

J’ai été très conscient de la puissance du travail accompli dans le camp ces derniers jours.

Chaque jour, il y avait un appel à chanter les voyelles. Je me suis mis à chanter régulièrement les 9 voyelles chaque jour. J’ai senti le soutien et l’encouragement du groupe. Il n’y avait ni effort ni lourdeur.

Chaque jour, le contact avec mon Guide personnel était plus évident. En fait, je recevais des messages, non seulement pendant ou à la fin du chant, mais aussi tout au long de la journée.

La cellule de Cordoba a été très active, proposant au groupe des chants et des mantras et nous invitant à agir quotidiennement au cours de la journée.

J’ai ressenti et vu des images de l’École comme si j’y étais. Des images des jardins et de la maison Sonidos.


Partage de Cristina Pardo d’Espagne

Pendant la semaine du camp international, j’ai ressenti une énergie très forte. J’ai senti très fortement le soutien du groupe. Il y avait continuellement l’impulsion d’être présente et de faire vibrer mes cellules à la fréquence de la paix. Ojja la paix sur Terre revenait souvent à ma conscience. Mon corps se réveillait tous les jours (sans réveil) pour aller voir le lever du soleil, un moment d’ouverture toute particulière, surtout aux messages de mon Guide.

Je sentais une poussée permanente de me rappeler qui je suis et, à partir de là, d’accompagner et de soutenir le travail qui se faisait sur mes cellules. Beaucoup de croyances très subtiles qui perpétuent l’ancien se sont présentées à ma conscience pour être libérées. Durant les repas, la présence a commencé à s’installer de façon plus naturelle, sans trop d’efforts…

J’ai vraiment vécu une expérience d’Unité comme je n’avais jamais pu la percevoir auparavant.

J’ai confiance et je choisis de continuer à respirer cette Unité qui me permet de réveiller mes cellules encore endormies et de continuer à construire le Nouveau Monde en moi et pour l’Humanité.

Ojja, la paix en nous