Pour créer une Cellule

Comme nous l’expliquons à la page La Cellule/qu’est-ce que c’est ?, une Cellule de Gaiayoga est «  un groupe d’au moins sept personnes qui se réunissent une fois par semaine dans le but de chanter pour la Terre.

Si tu souhaites réunir autour de toi un tel groupe – « une réunion d’âmes qui ont choisi de participer consciemment et activement à leur évolution, celle de la planète, celle de l’humanité et de toute la création », tu n’as pas besoin d’un diplôme, ni d’une autorisation quelconque.

Il s’agit d’un acte d’amour qui demande surtout ta présence et ta conscience. Alors laisse-toi guider par la pureté de ton intention, et permets-nous de t’aider en lisant les conseils qui suivent.

La Cellule – mode d’emploi

 Que tu aies déjà participé à une Cellule – à l’École de vie consciente ou ailleurs – ou que tu aies été touché(e) par les enseignements du Gaiayoga à travers tes lectures ou les vidéos que tu as vues, nous t’invitons à utiliser toutes les ressources que nous mettons à ta disposition.

Avant toute chose, à lire (ou relire) attentivement le livret Chantons pour la Terre, qui explique de façon détaillée les aspects pratiques, et qui donne les informations de base pour commencer à comprendre l’utilité profonde de ce travail que tu t’apprêtes à entreprendre.

Nous te recommandons aussi de lire Ojja 2 – Gaiayoga : enseignements pour nos âmes. Tu y trouveras encore plus d’informations sur notre lien avec la Terre, et tu seras en mesure de mieux comprendre la dimension planétaire de notre travail avec les sons conscients.

Combien de personnes pour commencer ?

Pour remplir véritablement sa fonction, une Cellule de Gaiayoga doit compter au moins sept personnes. Mais il n’est pas nécessaire d’avoir déjà atteint ce nombre pour vous lancer, si vous vous connectez à distance – par l’intention – à une autre cellule déjà active. (Tout ceci est expliqué plus en détail dans Chantons pour la Terre.)

Fixez-vous un rendez-vous hebdomadaire à un horaire où il existe au moins un autre groupe qui se réunit (consultez la liste des Cellules dans le monde) – et contactez-nous !

 Le matériel pour les Cellules débutantes

Dès que vous nous contactez, nous vous envoyons les paroles des chants en grand format (Lettre/A4), que vous pouvez imprimer. Elles sont utiles pour vous familiariser avec les chants et permettent aux débutants de suivre les paroles tout en gardant le contact visuel avec les autres participants.

Nous indiquons aussi les coordonnées de la personne ressource (ville, téléphone et courriel) sur le site Internet de l’École de vie consciente, à la page Les Cellules dans le monde, afin de vous aider à augmenter le nombre de participants.

Vous recevez également le recueil des messages pour les nouvelles cellules. Ces messages, qui sont lus un à la fois lors de chaque rencontre, ont pour but de vous rappeler les notions de base du Gaiayoga dans un contexte de fréquence élevée (après que vous ayez chanté quelques chants et mantras).

Quand vous serez 7

Dès que votre groupe est stable – c’est-à-dire qu’il y a régulièrement 7 participants ou plus, et que l’énergie du groupe est maintenue sur une base régulière – nous vous inscrivons sur la liste d’envoi des messages aux cellules, qui sont reçus presque chaque semaine.

Ces messages ne vous sont pas envoyés tout de suite afin de vous laisser le temps d’assimiler les notions de base du travail – non seulement par la lecture des messages du recueil pour les nouvelles cellules, mais aussi par la pratique.

Les gardien(ne)s de la Cellule de Gaiayoga

Une Cellule de Gaiayoga a toujours un « gardien » ou une « gardienne ». Si tu en crées une, tu auras automatiquement ce rôle. Mais attention ! il ne s’agit ni d’un dirigeant, ni d’un animateur au sens classique du terme.

Tu n’es pas responsable du groupe ou des gens qui en font partie, tu n’enseignes pas non plus, mais tu veilles à ce que la rencontre se déroule toujours dans la conscience du travail pour la Terre. Cela signifie que tu t’engages aussi à suivre les enseignements du Gaiayoga du mieux que tu le pourras, pour être au fait de leur évolution.

Qu’est-ce qu’on y chante ?

Plusieurs personnes pensent que pendant la Cellule, on chante des voyelles. Ce n’est pas le cas ! Il ne faut pas confondre la Cellule et le Chant des voyelles. Ce dernier est d’abord et avant tout un exercice individuel, destiné à augmenter la fréquence vibratoire de celui ou celle qui le pratique. Cela n’empêche pas de le faire en groupe, mais il ne remplit pas le même rôle que la Cellule.

La Cellule de Gaiayoga, en revanche, est une activité de groupe, dont le but est d’agir sur une échelle beaucoup plus vaste. Au lieu des voyelles, on y chante des mantras, des chants sacrés et des chants simples, réunis dans le livret Chantons pour la Terre.

Certains de ces chants ont été canalisés par Mario-Gaal ou Reine-Claire, mais la plupart ont été reçus par des participants de différentes cellules. Nous les avons expérimentés, passés au filtre de notre ressenti, puis soumis à la Source, qui nous a fourni des informations précieuses à leur sujet (voir Chantons pour la Terre).

À la fin de ce processus, ne sont restés que les chants qui étaient vraiment utiles à notre chemin de transformation. Nous les chantons depuis déjà une dizaine d’années, et nous les découvrons encore.

Alors quand on nous demande si durant une Cellule de Gaiayoga, on peut utiliser d’autres chants, nous répondons en disant : « À chacun ses outils ». Il n’y a pas que les chants du Gaiayoga qui soient inspirants, mais ce sont eux qui sont les plus adaptés au travail que nous avons choisi d’accomplir.

De la même façon, des postures de yoga ne seront pas adaptées dans une rencontre de judo, et la musique de hip hop n’est pas le meilleur accompagnement pour danser la valse. Ce n’est pas un jugement de valeur sur l’une ou l’autre de ces disciplines, mais simplement l’expression d’un choix.

Permettez-vous donc de vivre l’expérience de la Cellule dans toute sa richesse, en explorant tous les trésors que renferment les chants du Gaiayoga.