La culture énergétique

Messages de la Source extraits du livre Le nouveau monde

Les semis

Je ne l’ai pas encore précisé, mais vous vous doutez bien que je me suis remise les mains dans la terre. Cependant, à la période des semis, j’étais absente du Québec et je devais donc les confier aux autres. Une année, je m’inquiétais et me sentais déstabilisée entre mon ressenti et les résultats que j’observais. Je ne savais pas comment gérer le fait que la personne responsable des semis ne travaillait pas avec son ressenti. J’en voyais les implications sur tout le reste de l’été et je ne réussissais pas à rester neutre. Alors j’ai demandé de l’aide.

Laisse-la apprendre et dis-lui qu’apprendre veut dire se remettre en question continuellement et observer le comportement de ses bébés. Certains nécessitent peu de lumière, d’autres beaucoup. Il faut que tous grandissent forts et bien enracinés. L’écoute des besoins n’est basée sur aucune théorie et l’écoute qu’elle développe avec elle-même l’aidera beaucoup à devenir sensible à ce qu’elle fait et à sortir de la performance. Aimer veut dire : répondre aux besoins réels.

Laisse-la expérimenter en lui indiquant le chemin du ressenti, en lui disant que ses bébés iront rejoindre un sol conscient, préparé par les Esprits de la nature. L’avance à tâtons qu’elle fait dans le domaine de la culture n’a rien à voir avec le travail qu’elle doit réellement faire. Les connaissances l’embrouillent et la coupent de son ressenti.

Mais elle doit quand même passer par ce processus pour se rassurer et s’apercevoir que ce qui est connu des plantes par votre société est une infime partie de la connaissance nécessaire à l’alchimie naturelle. Embrouillés dans vos théories, vous accordez toute l’importance aux apparences plutôt qu’au contenu des aliments. Vous faites aux aliments ce que vous faites avec vous-mêmes. L’instinct est là, pourtant, cette écoute naïve de l’enfant qui sait.

Il y a beaucoup de mensonges entourant les semences. Influencez plutôt la semence avec votre énergie. Vous avez ce pouvoir. Influencez la structure cristalline de vos semences avant de les mettre en terre. La semence porte des mémoires génétiques que vous pouvez influencer et modifier, en y injectant l’amour christique, ce qui effacera les erreurs humaines. La semence, source de la vie… source de la vie.

Puis Mario a vu l’image de la personne responsable des semis, en train de transplanter ses pousses de salade :

Elle induit l’influence du mental dans chaque plant. C’est un amour émotif qu’elle a pour les plantes et ce n’est pas ce dont elles ont besoin. Il n’y a rien qui se passe au niveau énergétique car cela produit un bouchon malgré les meilleures intentions ; l’énergie ne passe pas.

Puis, ils se sont adressés directement à moi, pour m’inciter à m’impliquer encore davantage.

Reprends à zéro et apprends, toi aussi, de nouveau. Tes connaissances et ton expérience t’aideront, mais il y a des habitudes de comportement dont tu dois te débarrasser. Ton jardin est un être qui évolue. Écoute-le et suis les directives que nous t’avons données pour établir avec tes élèves un dialogue propice à la découverte et à l’exploration nouvelle. Tu verras se transformer tes connaissances en ressenti profond, si tu écoutes vraiment dans l’instant présent les besoins de ton jardin.

Dépasse la culture que tu connais, pour embrasser la culture énergétique. Les légumes peuvent être moins gros et moins beaux mais beaucoup plus vivants. L’important, c’est la conscience qu’ils portent. Respecte chaque être qui le compose et tu verras bien chacun s’épanouir avec ce dont il a besoin. Respecte chaque élément qui compose l’être jardin.

Au sujet de ta préoccupation concernant les graines transgéniques, les semences de souche (sans transformation de l’humain) sont les meilleures, même si elles ont eu des apports chimiques. Vous devez les identifier vous-mêmes, ce n’est pas le travail des Esprits de la nature de donner cette information. Tu le sauras par ta guidance intérieure. Ça sera très clair dans ton corps, avec le nom des plantes.